Où il est question de prêt, d'investissement, de taux et d'engagement

Publié le 31 Mars 2016

Après la signature d'une promesse de vente, vient pour l'acheteur la question épineuse des conditions de son prêt immobilier. Je pars, bien-sûr, du principe que l'acheteur n'a pas pensé à cambrioler une banque avant son projet d'achat, qu'il n'a pas négocié avec son employeur une prime aussi bien inattendue qu'exceptionnelle, ou que sa propension à fréquenter les boutiques de vêtements démarqués ne pèse pas sur son budget déjà grévé par le loyer astronomique de sa location (d'où le projet d'achat immobilier, j'espère que vous suivez toujours). Bref, je suppose donc que l'apport de l'acheteur n'est pas suffisant et que la fréquentation des banquiers et autres courtiers est nécessaire pour compléter son achat immobilier.

En particulier, se pose alors la question de la durée du prêt. Loin de moi l'idée de faire un cours de finance, étant donné que mes connaissances en la matière ne dépassent pas la gestion de mon budget quotidien. Je me bornerai à dire que, de ce que j'en ai compris, le choix de ce paramètre s'appuie entre autre sur la mensualité maximale acceptée pour le remboursement du prêt, et que plus le prêt est long, plus il coûte cher. Sachant cela, on pourrait se dire qu'un prêt à court terme est intéressant.

Cependant, rien n'est simple en terme de prêt immobilier : en effet, comme me l'a aimablement expliqué mon banquier, les taux immobiliers sont faibles. Il est donc intéressant d'en profiter au maximum et d'emprunter à long terme (bon, évidement, cette explication simpliste n'est pas tout à fait celle qu'il m'a donnée).

La différence de mensualité entre ce prêt à long terme et un prêt à court terme peut alors être investie dans un autre projet, plus fructifiant que mon appartement, comme par exemple :

Où il est question de prêt, d'investissement, de taux et d'engagement

... La collection complète des Terry Pratchett en couverture de cuire et éditions numérotées, pour parfaire ma culture littéraire ...

Où il est question de prêt, d'investissement, de taux et d'engagement

... Un canapé convertible de compétition, pour accueillir mes amis d'ailleurs et faire fructifier mon réseau, ou pour m'affaler dessus après le boulot, et faire fructifier mes muscles de doigts de pied ...

Où il est question de prêt, d'investissement, de taux et d'engagement

... une tablette graphique, pour faire fructifier ce blog, d'un intérêt tout relatif jusqu'à présent, mais dont le potentiel insoupçonné pourrait alors se révéler ...

Où il est question de prêt, d'investissement, de taux et d'engagement

... ou une guitare flambant neuve, pour faire fructifier ma technique de gratteuse, légèrement négligée ces temps-ci.

Bref, les idées d'investissements ne me manquent pas. Ceci dit, je ne suis pas certaine que c'était ce à quoi pensait mon banquier en parlant d'investissement ...

Rédigé par Tomate Melba

Publié dans #Divers & inclassables

Repost 0
Commenter cet article